les vertus du marc de cafe

9 prétendues vertus du marc de café à la loupe

Je ne suis pas une énorme consommatrice de café. Un café filtre par jour pour sortir de mon brouillard matinal. Parfois deux le weekend. Mais ça fait quand même deux bonnes cuillères à soupe de marc de café quotidiennes et je me suis rapidement demandé ce que je pouvais bien en faire plutôt qu’il finisse systématiquement dans ma poubelle organique.

En démarrant cet article, je m’apprêtais donc à synthétiser mes trouvailles comme l’ont fait des (centaines de) milliers de personnes avant moi sur internet. Pas super original, je vous l’accorde, mais puisque j’avais cherché l’info, autant la partager ici.

Sauf qu’au fil de mon investigation, (je suis le genre à lire 50 articles avec le même contenu pour être sûre d’avoir toutes les infos) je me suis rendue compte que la grande majorité de ces articles n’expliquent pas grand chose sur le pourquoi du comment de ces possibles usages.

On y lit des affirmations du type ‘le marc de café est excellent pour la peau’, ’c’est un engrais I-DÉ-AL’ ou ‘l’insecticide parfait’ sans autres précisions. Quant ça a l’air aussi génial, c’est souvent qu’il y a anguille sous roche. J’ai donc décidé d’aller un peu plus loin pour en avoir le coeur net, et de vérifier la validité de toutes les supposées propriétés du marc de café.

Moi qui avait prévu de plier cet article rapidement (une fois n’est pas coutume !), c’était raté ! Parce qu’autant les articles vantant les mérites du marc de café et le présentant presque comme THE ingrédient miracle sont légion, autant pour trouver es études plus poussées sur ses effets réels, mieux vaut se lever de bonne heure…et parler anglais.

Alors voilà, pour vous, le fruit de mes recherches : le (presque) vrai du faux des vertus du marc de café, passées à la moulinette des preuves scientifiques dont on dispose.
Spoiler : c’était en effet un peu trop beau pour être vrai !

Prétendue vertu #1 : exfoliant

Le marc de café a la réputation d’être un très bon gommage pour le corps, permettant d’éliminer les cellules mortes et d’adoucir la peau.

Les preuves : nul besoin d’études très scientifiques. Par son aspect, en effet, le marc de café est abrasif sans être trop agressif.

Fiabilité de la méthode : 100% (ce qui ne veut pas forcément dire que c’est l’exfoliant de l’année. Mais ça fait a minima le job).

Prétendue vertu #2 : fertilisant

Le marc de café ferait un bon engrais pour les plantes. Une affirmation qui fait  débat. L’utilité du marc de café au jardin est – avec les cosmétiques – celle qui est la plus souvent mise en avant. Oui, mais c’est aussi celle qui est la plus contestée. N’allez pas croire qu’il vous suffira de répandre au petit bonheur la chance votre marc de café au pied de vos plantes pour les voir pousser tel un haricot magique.

Preuves : un des premiers arguments en faveur du marc de café au jardin est sa richesse en nutriments : potassium et magnésium immédiatement assimilables, phosphore et azote, libérés progressivement. Une étude avance une composition de : 2,28% d’Azote, 0,06% de Phosphore, de 0,6% de potassium. A priori, une aubaine pour les plantes. Mais attendez, ça se corse.

Pour commencer, on lit souvent que l’acidité du marc de café profiterait particulièrement aux plantes aimant les environnements acides comme les hortensias, azalées ou rhododendrons. Ce qui semble plutôt logique. Sauf que plusieurs études révèlent qu’en réalité, si le marc de café augmente en effet légèrement l’acidité des sols en début de décomposition, cet effet ne durerait pas. Les PH observés  au cours de ces études varient considérablement, d’acides à…légèrement alcalins ! L’effet acidifiant du café sur la terre n’est donc pas si certain.*

Par ailleurs, d’autres études montrent que le marc de café pourrait ralentir la croissance de certaines graines et plantes comme les tomates, probablement parce qu’il libère des substances toxiques lorsqu’il se décompose.

Enfin, le fait de le répandre directement sur les plantes pourraient aussi les empêcher de respirer correctement parce que le marc de café a tendance à former une croûte à la surface du sol qui fait barrière.

Autrement dit, il ne fait pas un allié pas si extraordinaire pour les jardiniers surtout en l’absence de certaines précautions d’usage.
Ceci dit,  ces derniers sont nombreux à rapporter des effets positifs sur leurs plantations et ce sont probablement eux les mieux placés pour juger, non ?

Fiabilité de la méthode : 50/50. Tout dépend du café, des plantes, des sols, de la technique…et du dosage !

* Entre autres études, cf Using coffee grounds in gardens and landscapes, par Dr. Linda Chalker-Scott, WSU

Prétendue vertu #3 : accélérateur de compost

Le marc de café serait bon pour le compost parce que le pêché mignon des vers, dont il stimulerait l’activité. Ce qu’on peut aisément imaginer s’il contient de la caféine et que celle-ci à le même effet sur les lombrics que sur nous.

Preuve : si les études confirment que les vers sont attirés par le marc de café, certaines ont aussi montré qu’en trop grande quantité, le marc pouvait avoir sur eux des effets dévastateurs, parfois mortels**. KO par overdose de caféine.
Mieux vaut éviter donc de déverser à tour de bras son marc de café dans son compost et respecter des dosages limites – 10 à 30% max, en fonction des études.

Fiabilité de la méthode : 90% si le bon dosage est respecté. L’intégrer au compost semble être la meilleure façon de faire profiter les plantes des vertus du marc de café.

** Evaluation of three composting systems for the management of spent coffee grounds par K. Liu et G.W. Price

Prétendue vertu #4 : répulsif

Voici la troisième vertu qui ferait du marc de café un allié de choix des mains vertes : il éloignerait toutes sortes de nuisibles. Pucerons, mouches, fourmis, limaces…
Plusieurs explications avancées qui semblent plus ou moins plausibles :

  • le marc de café contient de la caféine qui serait toxique pour les insectes
  • les nuisibles n’en aiment pas l’odeur, notamment la mouche de la carotte et du poireau ou les pucerons (si vous vous posez la question, j’ai vérifié, les limaces ont bel et bien un odorat).
  • les limaces et escargots n’arrivent pas à “glisser” dessus parce qu’il est rugueux. Alors cette hypothèse me semble un peu fumeuse, dans la mesure où on a tous déjà croisé des escargots ou limaces sur la terre, les sols et murs bien rugueux et autres surfaces pas franchement lisses. Le marc de café est quand même loin du papier de verre !
  • les limaces et escargots n’aimeraient pas son acidité

Preuves : nada ! Apparemment, aucune étude scientifique n’est venu corroborer ces affirmations. Certaines expérimentations sont même arrivées à la conclusion inverse et les retours des jardiniers sont mitigés sur l’efficacité du marc de café en tant que répulsif.

Fiabilité de la méthode : 20% ? Certaines personnes ont quand même trouvé le marc de café efficace.

Prétendue vertu #5 : désodorisant

Le marc de café neutraliserait les odeurs, et serait donc top pour l’intérieur, le frigo, mais aussi les canalisations ou encore l’odeur d’ail ou d’oignon sur les mains.

Preuves : difficile de trouver le pourquoi du comment des propriétés désodorisantes du marc de café. Certains disent que c’est parce qu’il a une odeur forte qui surpassent les autres. D’autres que cela “absorbe” les odeurs sans autres explications.

Fiabilité de la méthode : 80%. D’après les retours d’expérience, ça semble fonctionner ! On va s’en tenir à ça.

Prétendues vertus #6 : anti-oxydant, astringent, effet tenseur

Je  mets toutes ces propriétés dans le même panier parce qu’elles découlent toutes du même argument : le marc de café contient de la caféine et la caféine stimulerait la circulation sanguine, serait anti-inflammatoire, décongestionnante, absorberait les graisses. Tout ceci  ferait du marc un bon anti-cerne, un bon anti-cellulite, un bon anti-âge.

Preuves : Je n’ai pas cherché les preuves de ces propriétés de la caféine. En revanche j’ai cherché et cherché, en vain, la teneur en caféine du marc de café : pas trouvé. Je m’interroge aussi sur la capacité de la caféine contenue dans le marc de café à se libérer et à pénétrer dans la peau lors d’un gommage…
En tout cas, je n’ai trouvé aucune preuve de l’efficacité du marc de café pour toutes les propriétés listées ci-dessus.

Fiabilité de la méthode : 15% ? Laissons le bénéfice du doute.

Prétendue vertu #7 : colorant

Que ce soit pour les meubles, les cheveux, ou la peinture, le marc de café ferait une bonne teinture naturelle.

Preuve : assez facile à vérifier ! Cela dit, ça reste léger…on est loin de la puissance de la betterave.

Fiabilité de la méthode : 100% mais ne vous attendez pas à passer du blanc au marron en une application.

Prétendue vertu #8 : dégraissant

Certains suggèrent carrément de remplacer le produit vaisselle par du marc de café, qui ferait un excellent dégraissant.

Preuves : empiriques.  Marlène et moi avons toutes les deux testé pour un résultat plutôt probant. L’aspect rugueux permet de faire partir les résidus. Je ne pense pas qu’il y ait d’autre explication à son action sur les graisses. En revanche, je trouve qu’il reste une fine pellicule de graisse qu’on sent sous la main après passage.

Fiabilité de la méthode : 85%. De là à remplacer le liquide vaisselle, cela dit…peut être pas.

Prétendue vertu #9 : déboucheur de canalisations

Même s’il vaudrait ses bienfaits sur les canalisations à une combinaison de ses vertus dégraissantes et désodorisantes, je mets cette utilisation ici parce qu’elle est fort contestée. Le marc de café permettrait, en préventif, d’éviter que les canalisations se bouchent en délogeant les graisses et autres résidus des parois pour éviter qu’ils ne s’accumulent.

Preuves : empiriques mais on est sur du 50/50. Certains avancent que ça a plutôt tendance à boucher les canalisations, d’autres à les nettoyer. Personnellement, j’en mets de temps en temps sans avoir constaté de différence majeure ni dans un sens ni dans l’autre.

Fiabilité : 65%. Si on l’utilise en préventif sur des canalisations non encombrées et avec parcimonie.

En conclusion de cet article au ratio temps-de-recherche/importance du sujet déplorable, cette expérience a quand même confirmé une chose : il ne faut pas toujours se fier à ce qu’on lit, même lorsqu’on le lit des centaines de fois. Plein de gens se contentent de copier-coller sans vérifier, et même si en l’occurrence pour le marc de café, on ne risque rien de majeur à tenter le coup, c’est toujours une bonne idée de prendre un moment pour vérifier les sources.

Et maintenant kecekonfé ? On continue à jeter son marc de café, on se fait trois gommages par jour ou on tente quand même le reste ?

A lire : 12 façons de réutiliser le marc de café…à tester

Laisser un commentaire

Qu'en dites-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.