[Pollution numérique] Bonnes pratiques pour des mails moins polluants

Chaque heure, ce sont plus de 12 milliards de mails envoyés, hors spam (Radicati Group, février 2019).

L’envoi d’un mail avec une pièce jointe de 1 Mo, c’est 19 grammes de C02 émis et une consommation électrique équivalente à celle d’une ampoule pendant une heure (ADEME).

En France, en moyenne, chaque salarié d’une entreprise de moins de 100 personnes envoie 33 mails par jour, soit l’équivalent de 1000km parcourus en voiture. A l’année, cela représente 14 allers retours Paris-NY (ADEME).

Ça donne un peu le tournis, non ?

L’adoption de quelques bonnes pratiques peuvent déjà contribuer à alléger quelque peu le bilan.

Nous avons créé une fiche listant les différentes actions que nous pouvons tous prendre pour diminuer la pollution numérique, proposées, à télécharger gratuitement (et à partager autour de vous).

Les bons gestes

Supprimer tous les mails devenus inutiles.

95% des utilisateurs ne le font pas. Or, c’est la conservation des mails qui est le plus coûteuse en énergie.

Un mail conservé dans une boite mail, c’est 10g de C02 par an (chiffre de l’ADEME), soit le bilan carbone d’un sac de plastique. Chaque mail conservé sur nos boites mails fait fonctionner les serveurs. 30 mails de supprimés, c’est la consommation d’une ampoule allumée pendant 24h en moins (Cleanfox).

Se désabonner de toutes les newsletters superflues

90% des mails envoyés ne sont jamais ouverts (Cleanfox). Quant à l’empreinte annuelle du spam, cela équivaudrait à 3 millions de voitures sur la route chaque année (source: ICF).

On peut faire appel à des services comme CleanFox pour se désabonner des newsletters.

Petit rappel : un site n’a pas le droit de vous envoyer des mails promotionnels si vous n’avez pas expressément donné votre accord. L’oubli de cette règle est malheureusement fréquente (un peu comme les Stop Pub sur la boite aux lettres)

Réduire la taille des mails

Réduire au maximum l’envoi de pièce jointe et la taille de celles envoyées.

Limiter le nombre de destinataires

Multiplier par 10 le nombre des destinataires d’un mail multiplie par 4 son impact carbonne (ADEME).

Limiter l’envoi de mails !

Je suis sûre qu’il vous arrive d’envoyer des mails superflus de types « OK » ou un simple GIF pour faire marrer votre entourage, qui pourraient peut être ne pas être envoyés.

Opter pour le format Texte

12 fois moins lourd que le format HTML (Green IT)

Ne pas intégrer d’images automatiques dans les signatures

Alléger ses mails de réponses

Éviter quand c’est possible, quand on répond à un mail, de garder le contenu des mails précédents, de même qu’on peut supprimer les images existantes quand on répond, celles de la signature notamment.

Transférer des fichiers via une plateforme de partage

Plutôt que par mail, surtout lorsque les fichiers sont envoyés à plusieurs personnes. Wetransfer propose par exemple ce service.

Fermer sa boite mail

Eviter de garder son onglet mail ouvert toute la journée puisque cela force l’application à se mettre constamment à jour pour vérifier les updates. Ne consulter ses mails qu’un certain nombre de fois par jour.

Changer de boite mail ?

Etrangement, le marché du service de messagerie écolo n’a pas encore été pris d’assault ! J’ai trouvé deux options un peu plus vertes qu’un gmail (même si, ne rêvons pas, le mail ne peut pas être totalement écolo).

La première c’est Lilo Mail, le service proposé par le moteur de recherche du même nom. En plus de proposer une gestion efficace des pièces jointes et d’héberger ses données en France, cette boite mail protège aussi votre vie privée, puisque les mails ne sont pas lus automatiquement et qu’aucune pub n’est affichée.

Ecomail est une autre option, payante (12€/mois). 50% des recettes servent à financer des actions concrètes dans le domaine de l’écologie. Les données sont aussi hebergées en France. La boite mail est visiblement « intelligente » c’est à dire qu’elle avertit l’utilisateur lorsqu’une action est à prendre pour vider sa corbeille, faire le ménage dans ses mails, etc. Le service compte aujourd’hui 1323 utilisateurs.

Eviter la multiplication des boites mails

Si on a plusieurs boites mails (pro et perso par exemple) avec redirection des mails, éviter de garder les messages en doublon.

Si on a une boite mail « poubelle » pour les newsletters et compagnie aussi.


Sur le même sujet :

ebook pollution numerique

Laisser un commentaire

Qu'en dites-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.