[eBook] Face à la pollution numérique : la sobriété

Dans notre fantasme de progrès et de technologie salvatrice, on rêve que le numérique nous sauve des défis écologiques auxquels nous faisons face. Entre l’IA, le Big Data, les technologies smart et le deep learning, on saura bien trouver les réponses adéquates, optimiser ce qu’il y a à optimiser, réduire ce qu’il y a à réduire, protéger, économiser, mutualiser.

Pourtant, on en est encore loin. Transition numérique et transition écologique ne sont pas encore compatibles, non seulement parce qu’elles ne regardent pas encore dans la même direction, mais surtout parce que le numérique est une source croissante de pollution.

Face à ces enjeux, un concept : la sobriété numérique, tant pour nos usages individuels que collectifs. Sobriété à toutes les échelles, à toutes les étapes du cycle de vie.

Dans l’ebook “Face à la pollution numérique : la sobriété”, je propose une introduction à ce concept de sobriété numérique.

Au sommaire :

  • Qu’est-ce que la pollution numérique ?
  • D’où vient-elle ?
  • Comment y remédier ?
  • Quelles réponses et solutions permet d’apporter le concept de sobriété numérique
  • En quoi peut-il permettre de mettre, enfin, le numérique au service de la transition écologique ?
  • Qu’est-ce que cela implique en ce qui concerne nos pratiques, individuelles et collectives, notre façon de penser le numérique, la place qu’on lui attribue dans notre société ?
TÉLÉCHARGER L'EBOOK

 

Lire la suite de [eBook] Face à la pollution numérique : la sobriété

Sobriété numérique : au-delà des éco-gestes, changer d’échelle

Big data, deep learning, smart grid, IA…le numérique, utilisé à bon escient, pourrait jouer en faveur de l’écologie.

Pourrait, parce que ce n’est pas encore le cas aujourd’hui. Entre autres raisons, le fait que l’empreinte même du secteur est bien trop lourde et ne cesse d’augmenter.

Entre la miniaturisation des appareils, l’agrandissement des écrans, la multiplication des objets connectés, le développement des infrastructures réseaux, la popularité du format vidéo, le numérique consomme toujours plus de ressources et d’énergie que ce soit en phase de fabrication, d’utilisation ou en fin de vie. Pour rappel, “la consommation d’énergie directe occasionnée par un euro de numérique a augmenté de 37% entre 2010 et 2018” (The Shift Project , 2018).

Lire la suite de Sobriété numérique : au-delà des éco-gestes, changer d’échelle

Bonnes pratiques pour un numérique responsable en entreprise

A l’heure de la « transition numérique », l’impact du numérique augmente au sein des entreprises.

De plus en plus de tâches se font en ligne, les outils se multiplient, les données stockées sur le Cloud aussi. Les entreprises fournissent par ailleurs de plus en plus souvent des équipements aux collaborateurs : ordinateurs, smartphones, tablettes, casques…

Lire la suite de Bonnes pratiques pour un numérique responsable en entreprise

[Sobriété numérique] Bonnes pratiques pour un usage plus responsable du web

Quel temps fait-il demain ? Google
A quelle heure est le prochain bus ? Google
C’est quoi le lien pour checker mes comptes bancaires déjà ? Google
Comment ça se fait une sauce au beurre blanc ? Youtube
Ça ressemble à quoi le Ghana ? Google Images
Y’a quoi comme resto dans le coin ? Google Maps
Elle est où cette facture déjà ? Dropbox.

Lire la suite de [Sobriété numérique] Bonnes pratiques pour un usage plus responsable du web

[Sobriété numérique] Limiter l’impact des appareils numériques, premier responsable de la pollution numérique

Le Nokia 3310.

Dans mon souvenir, LE premier portable « mainstream ».

Que de révolutions depuis. Les smartphones, les tablettes, les écrans tactiles, le wifi, les applis, les montres et autres objets connectés et j’en passe.  L’ère de l’objet “intelligent”, toujours plus rapide, toujours plus puissant.

On en accumule de plus en plus. Aujourd’hui, chaque personne possède en moyenne 3,3 terminaux connectés.

Mécaniquement, la production des équipements numérique n’a cessé de croître ces dernières années. Selon Green IT l’univers numérique sera multiplié par 5 entre 2010 et 2025 et les ventes d’objets connectés multipliées par 48 !

Et ces nouveaux appareils plus beaux, plus performants, plus grands, plus tout, sont aussi de plus en plus polluants.

C’est simple, les terminaux sont de loin les principaux coupables de la pollution numérique (65%).

De par la nature et la provenance des matériaux qui les composent (minerais rares, métaux lourds, substances chimiques et dangereuses…), l’énergie nécessaire à leur utilisation et la difficulté de leur recyclage, les appareils numériques ne peuvent pas être écologiques. Ce sont mêmes les objets manufacturés parmi les plus toxiques pour l’environnement.

Ainsi, la fabrication d’un ordinateur de 2kg nécessite 800 kg de matières premières et entraîne une émission de 124 kg de CO2.

Nous avons créé une fiche listant les différentes actions que nous pouvons tous prendre pour diminuer la pollution numérique, proposées, à télécharger gratuitement (et à partager autour de vous).

Lire la suite de [Sobriété numérique] Limiter l’impact des appareils numériques, premier responsable de la pollution numérique

[Pollution numérique] Bonnes pratiques pour des mails moins polluants

Chaque heure, ce sont plus de 12 milliards de mails envoyés, hors spam (Radicati Group, février 2019).

L’envoi d’un mail avec une pièce jointe de 1 Mo, c’est 19 grammes de C02 émis et une consommation électrique équivalente à celle d’une ampoule pendant une heure (ADEME).

En France, en moyenne, chaque salarié d’une entreprise de moins de 100 personnes envoie 33 mails par jour, soit l’équivalent de 1000km parcourus en voiture. A l’année, cela représente 14 allers retours Paris-NY (ADEME).

Ça donne un peu le tournis, non ?

Lire la suite de [Pollution numérique] Bonnes pratiques pour des mails moins polluants

Opter pour un moteur de recherche éco-responsable

S’il y a bien un marché où le mot « monopole » prend tout son sens, c’est celui des moteurs de recherche.

D’après statcounter, en 2019, Google possédait plus de 94% de parts de marché français, contre 3% pour Bing et 1,4% pour Yahoo.

Ainsi, chaque heure dans le monde, ce sont plus de 140 millions de requêtes sur Google. Or, chaque requête émet 7 grammes de C02, ce qui équivaut chaque heure à 1000 aller retours Paris-New York.

Lire la suite de Opter pour un moteur de recherche éco-responsable

Interview: autour du monde à vélo avec Xavier et Angélique

Finie la vie rangée pour Xavier et Angélique qui ont tout lâché pour partir faire le tour du monde à vélo. Partis en janvier 2019 d’Italie, ils publient régulièrement le récit de leurs aventures sur leur blog et les réseaux sociaux. Angélique nous a accordé un peu de son temps pour parler minimalisme, gestion des ressources et des déchets avec nous. Je sais pas vous, mais moi ça m’intéresse toujours, les petits détails de ce genre d’entreprise: combien de t-shirts, combien de litres d’eau, les incontournables dans la trousse de toilette, quel vélo? J’ai suivi avec intérêt les préparatifs de leur voyage, et j’ai eu la chance de passer un peu de temps avec eux en Turquie: il est fascinant de voir qu’ils ont besoin de très peu au quotidien, je suis repartie avec une foule de choses superflues à leurs yeux pour leur alléger les bagages … 5 sacoches chacun pour absolument tout: vêtements pour toutes les conditions météo, couchage, cuisine: impressionnant!Impressionnant et pour ma part inspirant pour le quotidien! Lire la suite de Interview: autour du monde à vélo avec Xavier et Angélique

Petit guide pour bien choisir sa gourde en inox

Se doter d’une gourde (ce mot est moche, non ?) , c’est probablement l’un des gestes les plus emblématiques d’un début de démarche zéro déchet.
Parce que les bouteilles d’eau sont aussi un des fléaux les plus emblématiques de la pollution générée par le plastique aujourd’hui.

Alors bien sûr, la grande question est : laquelle acheter ?

Lire la suite de Petit guide pour bien choisir sa gourde en inox

Zéro Déchet : par quoi je remplace ? Grande liste des swaps

“Par quoi remplacer…. ?”

C’est LA question récurrente quand on se met au zéro déchet, et tout y passe même les trucs improbables du genre “par quoi je remplace mon porte savon ?”.

Voici donc une liste de produits courants que tu peux commencer par remplacer.

Lire la suite de Zéro Déchet : par quoi je remplace ? Grande liste des swaps

Courses zéro déchet : passer au vrac en restant zen

Le passage au vrac au sens large du terme est une étape obligée d’une démarche zéro déchet, afin d’éliminer tous les emballages.

On entend par là se mettre à acheter un maximum de produits possibles sans emballages : fruits et légumes, aliments secs, farines, huiles, céréales, produits ménagers, cosmétiques…

Aujourd’hui, on peut presque tout trouver en vrac dans la mesure, évidemment, où on dispose des bonnes boutiques à proximité.

Lire la suite de Courses zéro déchet : passer au vrac en restant zen

Le début de la fin des déchets : conseils pratiques pour se lancer

Ça y’est, tu as décidé de te lancer dans le Zéro Déchet (ZD).

Tu as commencé à parcourir des blogs de zéro déchettistes aguerris, peut-être entamé un bouquin ou rejoint un ou deux groupes Facebook où, au moins une fois par jour, quelqu’un publie une liste longue comme mon bras de toutes les actions mises en place depuis son passage au zéro déchet.

Lire la suite de Le début de la fin des déchets : conseils pratiques pour se lancer

Lectures Zéro Déchet : Béa Johnson vs La Famille (presque) Zéro déchet

Il semblerait qu’une bibliothèque de zéro déchétiste ne peut être complète sans retrouver au moins un des deux ouvrages in-dis-pen-sables sur le sujet :

  • Zéro Déchet, de Béa Johnson, lanceuse du mouvement
  • Ze Guide de la Famille (preque) Zéro Déchet dont le blog a fortement contribué à faire connaitre cette démarche.

Comme je suis bonne élève, j’ai donc moi aussi commencé par là. Enfin, commencé…pas exactement puisque j’ai lu Ze Guide après avoir déjà passé quelques journées à écumer les blogs et groupes Facebook, et Zéro Déchet après avoir lu Ze Guide.

Lire la suite de Lectures Zéro Déchet : Béa Johnson vs La Famille (presque) Zéro déchet

“Zéro Déchet” de Béa Johnson : synthèse, avis et points clés à retenir

Une de mes premières actions quand je me suis lancée dans une démarche de réduction des déchets a été de lire les livres phares sur le sujet. Parmi eux, l’incontournable de Béa Johnson, figure de proue du mouvement ZD.

Commeeeent ? Mais comme c’est original ! Oui, je sais, mais je débarque, moi. Il y a trois mois je ne connaissais même pas l’existence de Béa Johnson.

Lire la suite de “Zéro Déchet” de Béa Johnson : synthèse, avis et points clés à retenir

(Presque) 200 actions petites et grandes pour une vie plus verte

On vous a concocté un bouquet bien garni d’actions possibles pour adopter un mode de vie plus vertueux.

L’objectif de cette liste n’est pas de mettre un gros coup de pression, culpabiliser qui que ce soit ou ériger un quelconque dogme. On y a inclus nos propres avancées, avec Marlène parce que c’est une façon pour nous aussi de tenir le cap, mais il ne s’agit pas d’un concours. A chacun de piocher ce qui lui semble faisable en fonction de son mode de vie, ce par quoi il se sent de commencer. C’est une mine d’idées pour mettre en place régulièrement quelques actions, petites ou grandes. Rome ne s’est pas construire en un jour…!

Lire la suite de (Presque) 200 actions petites et grandes pour une vie plus verte

Charge mentale, énergie et mode de vie plus vert : rester écologique sur toute la ligne

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ces derniers mois ont été mouvementés.

On lit parfois que passer à un mode de vie plus écolo ou zéro déchet n’est pas si compliqué. Juste un petit ajustement, pas la mer à boire. Mmmoui… ceux qui le disent ont dû oublier.

Moi qui suis en pleine phase de rôdage, je peux vous dire que ce n’est pas un long fleuve tranquille. Rôder l’alimentation, les courses, les nouveaux produits d’entretien et d’hygiène, trier les infos, se renseigner… J’ai l’impression qu’à chaque détour d’habitude, il y a quelque chose à remettre en question et à changer. Table rase, on efface tout et on recommence. Lire la suite de Charge mentale, énergie et mode de vie plus vert : rester écologique sur toute la ligne

3 premiers mois plus verts : le bilan

Voilà environ 3 mois que je me suis lancée dans une démarche de réduction des déchets et de changement d’habitudes vers un mode de vie plus vert.
Ca a valsé dans la chaumière ! En faisant ce bilan, je me rends compte que mine de rien, les lignes ont pas mal bougé.
Il faut dire que je partais d’assez loin.

Lire la suite de 3 premiers mois plus verts : le bilan

Recycler ses restes de bougies

La lueur d’une bougie a quelque chose d’apaisant, l’ambiance d’une pièce change tout de suite lorsque l’on allume quelques bougies.

L’hiver particulièrement, j’ai du mal à m’en passer. Et puis en Allemagne, il y a la sacro-sainte couronne de l’Avent et ses quatre bougies, pratique assez gourmande en cire. J’en ai donc une consommation plus élevée que j’aimerais, mais je ne veux pas me priver des rituels que je lie aux bougies.

Lire la suite de Recycler ses restes de bougies

Ce pantalon.. c’est mon t-shirt ?? Ou comment j’habille ma fille en upcycling

Prendre soin de l’environnement, réduire ses déchets, pour moi, ça commence par consommer moins. J’essaie de bien choisir ce que j’achète en me dirigeant vers des labels qui garantissent une production responsable, mais surtout mon premier pas avant l’achat c’est de bien réfléchir si il est nécessaire, si je peux me tourner vers l’occasion, ou mieux, faire moi-même en faisant de la récup’.

Dès la naissance de ma fille, j’ai commencé à coudre régulièrement des vêtements pour elle. L’idée de les fabriquer moi-même me plaisait beaucoup. J’achetais des tissus à motifs sympas, ce qui me permettait également d’échapper au tout-rose proposé dans les magasins. Et puis j’ai commencé petit à petit à utiliser des tissus de récupération. Je crois que j’ai commencé avec une chemise vraiment abîmée au col qui avait un motif très joli.

Lire la suite de Ce pantalon.. c’est mon t-shirt ?? Ou comment j’habille ma fille en upcycling

Cuisiner bio, local, de saison et zéro déchet : une liste d’ingrédients pour s’inspirer

Quel rapport entre une liste complète d’ingrédients et reverdir son mode de vie, me direz-vous (en tout cas, c’est ce que m’a dit Marlène en relisant ma liste au premier brouillon. “ça fait un peu blog de cuisine ton truc”. Good point).

Le rapport, c’est que quand on se met à cuisiner local, de saison et avec le minimum d’emballage possible, on se retrouve vite avec une liste assez limitée d’ingrédients dans ses placards et son frigo. Pour peu qu’on souhaite en plus limiter les produits d’origine animale, il y a de quoi tarir l’inspiration des plus fervents cuisiniers. En tout cas la mienne. Commencer cette démarche en hiver n’a probablement pas aidé, parce que les légumes de saison (bonjour le chou, la betterave et le navet) ne m’inspirent guère.

Lire la suite de Cuisiner bio, local, de saison et zéro déchet : une liste d’ingrédients pour s’inspirer